Pro-masques, anti-masques & Co : le règne de la confusion chassé par le conseil et la providence de Dieu

Mais qu'est-ce que la Paracha de la semaine ?

Près de 5 siècles avant la venue de Yéshoua (Jésus) sur cette terre, les sages d’Israël ont divisé la Torah (5 livres de Moïse) en 54 sections hebdomadaires que l’on appelle “paracha” (parachiot au pluriel).

« Paracha » est un mot hébreu dont la racine « paroch », signifie « extraire », « séparer ». La paracha est donc un extrait ou une portion d’Écriture de la Torah.

Plus particulièrement, c’est Ezra (Esdras) qui institua ce système d’étude et de lecture, au retour de l’exil de Babylone et lui-même le tenait de Moshé (Moïse).

Yéshoua respectait cette méthode d’étude bénie et approuvée par le Dieu vivant. Aujourd’hui encore, tous les juifs et toutes les assemblées messianique fonctionnent de cette façon là.

Chaque section lue et étudiée pendant le shabbat, porte sur un passage de la Torah et fait l’objet d’innombrables commentaires et études passionnantes.

De plus, comme l’expliquent les Sages d’Israël et comme l’ont expérimenté des milliers de croyants : l’étude de la paracha de la semaine a toujours un lien avec notre existence (au niveau de l’actualité et de notre vie privée). Durant notre étude, Lorsque Dieu décide de nous ouvrir les yeux, le voile tombe et nous voyons avec joie apparaître des liens uniques et riches en enseignements avec notre vie : c’est ici une dimension réellement providentielle et miraculeuse de ce système d’étude approuvée d’En-Haut.

Si vous souhaitez étudier la Torah en vidéo, chaque semaine, cliquez ici

Comme expliqué dans la vidéo, nous vous recommandons vivement le module sur les lois du langage :

10 Commentaires

  1. Marie-Vic

    Merci beaucoup pour cette vidéo et pour les autres aussi d’ailleurs .

    C’est une analyse très importante que vous nous livrez .

    Beaucoup sont tombés dans le complotisme aveugle avec des mots violents où chacun défend son point de vue

    Des chrétiens s’expriment durement par esprit de parti

    Certains pensent détenir la vérité de la toute dernière info glanée sur le net tout en méprisant ceux qui ne partagent pas leurs points de vue

    Certains blogs chrétiens passent leur temps à relayer les infos sur le Covid ou les élections américaines à un point tel que l’on croirait être sur un site d’information nationale ..

    Sur ce genre de sites , on ne trouve quasiment plus d’exhortations

    Chacun y va de sa compréhension : Pro ou anti- masque …Pro ou anti -Trump…Pro-ou anti- gouvernement français … Pro ou anti- gestion du Covid …

    …Et les gens s’empoignent, se déchirent , se divisent, se méprisent , se parlent mal , se rejettent … pour une histoire de parti pris, exprimé parfois malheureusement de manière véhémente selon qu’ils sont “pro ou anti “……

    C’est tout simplement un “” spectacle “” désolant !

    Réponse
  2. DAVE

    Très intéressante vidéo , merci beaucoup . Fraternellement

    Réponse
  3. Baptiste

    Shalom, dans la parole, je constaté que les traductions semble parler plus de la bouche que du visage, je pense donc que le nez n’est pas concerné et peut respirer:

    Lévitique 13.45 Or, le lépreux chez qui l’affection est constatée, doit avoir les vêtements déchirés, la tête découverte, s’envelopper jusqu’à la moustache et crier : IMPUR !. . IMPUR !…
    Lévitique 13.45 Le lépreux, atteint de la plaie, portera ses vêtements déchirés et laissera flotter ses cheveux, il se couvrira la barbe et criera : Impur ! impur !

    Définition de “Sapham”
    Moustache, barbe

    Réponse
    • Thomas [LeRetourAuxRacines]

      Oui, les traductions nous parlent d’un recouvrement de la partie basse du visage. Que le nez soit inclus ou pas ne change pas le message véhiculé. D’ailleurs, volontairement ou involontairement, beaucoup de ceux qui portent le masque laissent aussi leur nez dépasser (souvent par mégarde).

      Quoiqu’il en soit, la médisance entrainait 3 choses : un confinement + un recouvrement de la bouche + une maladie.

      En raison d’une tragique ignorance des lois du langage, la médisance étant quelque chose de très courant dans le monde entier, même chez les croyants, le message spirituel est donc très parlant et concerne naturellement le monde entier, croyant et non croyant…

      Réponse
  4. Baptiste

    Shalom, je ne vois pas en Lévitique le passage qui parle du désaccord au sujet de museler les animaux pouvez-vous m’éclairer :

    5 Or Lot, qui marchait avec Abram, avait aussi des moutons, des bœufs et des tentes,
    6 et le pays ne leur suffisait pas pour habiter ensemble, car leurs biens étaient si grands qu’ils ne pouvaient habiter ensemble.
    7 Et il y eut un différend entre les bergers des troupeaux d’Abram et ceux des troupeaux de Lot ; les Cananéens et les Phéréziens étaient alors établis dans le pays.
    8 Et Abram dit à Lot : Qu’il n’y ait, n’est-ce pas, point de débat entre moi et toi et entre mes bergers et les tiens, car nous sommes des frères.
    9 Tout le pays n’est-il pas devant toi ? Sépare-toi plutôt de moi. Si tu vas à gauche, je prendrai la droite, et si tu vas à droite, je prendrai la gauche.
    10 Et Lot, levant les yeux, vit toute la plaine du Jourdain jusqu’à Tsoar : elle était, avant que l’Éternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, un pays entièrement arrosé comme le jardin de l’Éternel, comme la terre d’Égypte.
    11 Et Lot choisit pour soi toute la plaine du Jourdain, et Lot s’en alla du côté de l’orient ; ils se séparèrent l’un de l’autre.
    12 Abram habitait dans le pays de Canaan, et Lot habitait au milieu des villes de la plaine, et il dressa ses tentes jusqu’à Sodome.

    Réponse
    • Thomas [LeRetourAuxRacines]

      Shalom Baptiste, c’est normal, il s’agit d’un commentaire des maîtres d’Israël sur ce passage de la Torah écrite : « Et il y eut un différend entre les bergers des troupeaux d’Abram et ceux des troupeaux de Lot ; les Cananéens et les Phéréziens étaient alors établis dans le pays. »

      Comme mentionné dans la vidéo, la raison de ce désaccord nous est donnée par les Sages :

      « Une controverse opposait Avraham à Lot : Avraham avait ordonné à ses bergers de museler tous les animaux pour les empêcher de brouter dans les champs d’autrui. Loth en revanche, laissait ses troupeaux non muselés »

      Il faut toujours garder à l’esprit qu’énormément de détails n’apparaissent pas dans la Torah écrite. Les gardiens des oracles de Dieu (les maîtres d’Israël) nous permettent d’avoir beaucoup de précisions pour mieux comprendre et mettre en pratique les Saintes Ecritures, c’est un des grands avantages des Juifs comme dit Paul en Romains 3.

      Que l’Eternel vous bénisse dans votre marche à Ses côtés, à bientôt,
      Thomas.

      Réponse
  5. David

    Ce lien avec la paracha est vraiment très intéressant.
    Merci pour cette étude si importante de nos jours sur la médisance et ses conséquences.

    Réponse
  6. Deogratias

    Merci Thomas! Encore une pépite spirituelle liée aux lois du langage!
    Je recommande vivement à ceux qui n’ont pas encore suivi ce module des lois du langage de le faire sans tarder. Ils seront grandement bénis.
    «Ce module, en plus d’étudier toutes sortes des lois de langage qui affinent notre sensibilité de discernement à ce sujet et qui nous aident à se préserver avec une garde à notre bouche, on découvre toutes sortes de commentaires sur des passages dans la Torah et dans les prophètes. Cela nous édifie, cela nous fait grandir dans la compréhension de la pensée divine de l’Ecriture. Et c’est absolument magnifique!» (Extrait du module)

    Réponse
  7. Rejean Barrette

    Les Lois du langage ont été l’élément déclencheurs de ma repentance. Mes connaissances de la Torah étaient faibles comparées a ma foi. Ma langue a détruit tout sur son passage dans ma vie même si Dieu m’a beaucoup redonné.
    Dans mon métier, je visite les commerces et le public et la médisance est partout. Oui un coronavirus en bas de 1% de la population. L’épidémie c’est la mauvaise langue : personne ne désire connaitre la vérité et les signe que Dieu nous donne, personne ne veut reconnaître que nous devons nous repentir, suivre les commandements de la Torah, le vrai combat n’est pas le virus mais l’homme qui ne veut rien savoir de son Créateur.

    Réponse
  8. Pietrement fabrice

    Je pense que le port du masque est une aliénation mis sur le visage des hommes.
    Les soumettre à un esclavage
    et les museler effaçant les sourires et abregeant les paroles…
    C est ainsi que l homme à trop vouloir parler se tait…
    Fraternellement Fabrice du Périgord

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *