Les grenouilles de l’Egypte face aux serpents de la médisance
(Parasha Shemot, Vaéra et ‘Houkat)

Module vidéo accessible en cliquant ici:

Mais qu'est-ce que la Paracha de la semaine ?

Près de 5 siècles avant la venue de Yéshoua (Jésus) sur cette terre, les sages d’Israël ont divisé la Torah (5 livres de Moïse) en 54 sections hebdomadaires que l’on appelle “paracha” (parachiot au pluriel).

« Paracha » est un mot hébreu dont la racine « paroch », signifie « extraire », « séparer ». La paracha est donc un extrait ou une portion d’Écriture de la Torah.

D’après les Maîtres d’Israël, au retour de la captivité à Babylone, la Torah (5 livres de Moïse) fut divisée en 54 sections hebdomadaires que l’on appelle paracha (parachiot au pluriel). Chaque section portant sur un passage de la Torah fait l’objet d’une étude hebdomadaire se déroulant chaque Shabbat.

Plus particulièrement, c’est Ezra (Esdras) qui institua ce système d’étude et de lecture, au retour de l’exil de Babylone et lui-même le tenait de Moshé (Moïse).

Chaque section lue et étudiée pendant le shabbat, porte sur un passage de la Torah et fait l’objet d’innombrables commentaires et études passionnantes.

Yéshoua respectait cette méthode d’étude bénie et approuvée par le Dieu vivant. Aujourd’hui encore, tous les juifs et toutes les assemblées messianique fonctionnent de cette façon là.

Une assemblée messianique = assemblée composée de Juifs reconnaissant le Messie Yéshoua + les chrétiens reconnectés aux racines juives d’Israël selon romains 11, tel que fonctionnait les assemblées des premiers disciples avant l’entrée du paganisme et des fausses doctrines dans l’église.

La vidéo ici proposée sur ce sujet fondamental du lachon hara provient de la plateforme d’étude LeRetourAuxRacines, module « Les pépites de la paracha ».

Avec l’aide du Saint béni soit-Il et grâce au soutien des contributeurs de la plateforme LeRetourAuxRacines, ce module est proposé à tous ceux qui désirent étudier la paracha en cliquant ici.

Le principe du module est simple : se renforcer ensemble dans la émouna (foi), augmenter notre discernement, travailler à notre salut, être toujours plus efficace dans notre service divin, « éteindre tous les traits enflammés du malin; » (Ephésiens 6:16) et tenir ferme face à toutes ces crises de la fin des temps : là se trouvent les seules armes offensives et défensives pour mener le bon combat.

Par ce travail, puisse HaShem nous compter parmi ceux qui hâtent la délivrance et la venue du Messie et qui répandent la lumière et la paix dans ce monde.

Aucun rythme n’est défini pour la sortie des vidéos : il peut très bien y en avoir une ou plusieurs par semaine, tout comme il peut y en avoir une par mois, cela dépend du bon vouloir de l’Eternel « qui produit en nous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. » (Philippiens 2:13)

6 Commentaires

  1. Idrysse Flora

    Merci beaucoup beaucoup de choses me font me remettre en question amen que Dieu soit avec nous pour faire techouva

    Réponse
  2. Michel Martinez

    Shalom Thomas , ce matin, je me suis réveillé avec ce chant qui dit: “Emmène-moi dans le sanctuaire, au delà de l’autel d’airain ….., Prends la braise, touche mes lèvres, me voici ……” (en référence à Esaïe 6-6) et puis voilà que j’ouvre mes mails et sur quoi je tombe? sur ton message concernant le lachon hara!!! Aussi, c’est rempli de reconnaissance que je remercie notre Roi, et pour la grace que j’ai eu à l’entendre (Shema ) , et aussi t’encourager et te remercier pour ce que tu fait pour lui et pour nous!! Reçois au centuple de ce que tu donnes! Demeures richement bénis !!!

    Réponse
    • Thomas [LeRetourAuxRacines]

      Shalom Michel, merci pour ce mot édifiant et encourageant, loué et béni soit notre Dieu, source de toute merveilles et bénédictions !
      Connais-tu plus précisément le commentaire des Maîtres d’Israël sur cette braise touche les lèvres d’Esaïe ? Car il nous parle justement de la médisance.
      A bientôt, que l’Eternel comble nos coeur de Ses richesses !
      Thomas.

      Réponse
  3. CLOTTU François

    Précieux !

    Réponse
  4. Patricia Grandvaux

    Merci beaucoup Frère Thomas ! Quelle grâce j’ai t’entendre ce message afin que l’Éternel soit glorifié par ma bouche.

    Comme le Seigneur nous l’a appris : Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l’homme; mais ce qui sort de la bouche, c’est ce qui souille l’homme et : De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi. 11La source fait-elle jaillir par la même ouverture l’eau douce et l’eau amère? 12Un figuier, mes frères, peut-il produire des olives, ou une vigne des figues? De l’eau salée ne peut pas non plus produire de l’eau douce.

    Seigneur, pardonne-nous toutes les fois où nos bouches ne glorifient pas ton Nom ! Je bénis le Nom du Seigneur de me faire entendre ce message !

    Que l’Éternel bénisse ton ministère afin que par tes messages nous soyons prêts pour les Noces de l’Agneau. Une épouse sans tâches ni rides. Nous devons laver nos robes !

    Réponse
  5. Marie-Vic

    MERCI beaucoup Thomas pour cet enseignement et pour tout le travail immense que tu fais pour servir l’Eternel ! Dieu te bénisse .

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *